Posted on: 15 décembre 2021 Posted by: Rayane Beyly Comments: 0

Dix ans après ses débuts au Stade Français Paris, Waisea Nayacalevu s’est engagé en faveur de Toulon, où il arrivera à l’issue de cette saison. Un crève-cœur pour les Parisiens qui perdent un taulier de leur effectif.

Sergio Parisse et Jules Plisson en 2019. Pablo Matera en 2021. Et à présent Waisea. Le Stade Français finit par être habitué aux aurevoirs douloureux. Comme tout club professionnel attaché à son prodige, l’écurie actuellement présidée par Hans-Peter Wild a toujours fait en sorte de conserver son trois-quart polyvalent, jusqu’à aujourd’hui. L’aventure parisienne de Waisea Nayacalevu s’arrêtera dans quelques mois. Le grand talent du Stade Français rejoindra les rangs toulonnais l’an prochain, pour un contrat de deux saisons, ainsi qu’une supplémentaire en option. Le choix d’un nouveau départ pour l’international fidjien (26 sélections) : « C’est une décision familiale. Ce n’est pas une question d’argent car le Stade m’a proposé la même chose que le RCT. Découvrir le sud de la France vers la fin de ma carrière a toujours été dans un coin de ma tête » (source : www.stade.fr).

« Faire quelque chose de spécial cette saison »

A 32 ans, il s’agira du second club de sa carrière. Une carrière jusqu’ici auréolée d’un Bouclier de Brennus en 2015 et d’un Challenge Européen gagné en 2017 avec Paris. Ces dernières saisons, Waisea a connu les montagnes russes avec les Soldats Roses, alternant les entames où les siens étaient promis au naufrage et les remontées inattendues. Personne n’a oublié l’an passé où les Stadistes signaient six succès d’affilée pour se qualifier en barrages. Grâce à ses qualités athlétiques exceptionnelles et à sa pointe de vitesse éclatante, Waisea est un meneur sur le terrain. Le Stade Français lui doit de nombreux coups d’éclats. Le dernier d’entre eux ne remonte pas plus loin que le début du mois de décembre, avec un doublé du Fidjien lors du revirement de situation contre La Rochelle (victoire parisienne 25-20, ndlr).

A l’heure où Paris pointe à la dixième place du classement en Top 14 après douze journées, Waisea croit en son équipe pour aller là où personne ne l’attend : « Je pense que nous pouvons faire quelque chose de spécial cette saison. Nous pouvons tous ensemble faire une meilleure deuxième partie de saison » (source : www.stade.fr). Les supporters du club de la Capitale miseront ensuite sur le centre All Black Ngani Laumape ou encore sur l’ailier Sefanaia Naivalu (qui a prolongé son contrat de deux saisons, ndlr) pour devenir la nouvelle coqueluche du Stade Français Paris.

Rayane Beyly

Source de l’image en vignette: www.stade.fr

Leave a Comment