Posted on: 2 janvier 2022 Posted by: Rayane Beyly Comments: 0

Le LOU Rugby est passé proche d’un revers à domicile, mais un essai inscrit dans les dernières minutes a permis aux joueurs de Pierre Mignoni de prendre le meilleur sur le Racing 92 (37-35).

Un long chassé-croisé. Très long. Jusqu’au coup de sifflet final, Lyonnais et Racingmen avaient maille à partir ce soir au stade Gerland, et cela s’est vu au tableau d’affichage. Un doublé de l’ouvreur du LOU Léo Berdeu entrecoupé d’un essai du Racingman Juan Imhoff, et d’autres pénalités ici et là rendaient le premier acte plus qu’indécis. Derrière au score à deux petites longueurs à la pause (21-19, ndlr), le Racing 92 était dans le coup pour mettre un terme à une série de trois défaites consécutives en Top 14. Le chassé-croisé s’est poursuivi dans le second acte. Il a même progressivement tourné en faveur des Ciel et Blanc. Laurent Travers avait aussi profité de ce déplacement pour aligner de nouveaux visages peu connus de l’élite : l’ailier Louis Leraître, le troisième ligne Maxime Baudonne.

Après les essais de Camille Chat pour le Racing (53’), puis du lyonnais Thibaut Regard qui profitait d’une passe en cloche risquée de Finn Russell (54’), le duel de buteurs entre Machenaud et Berdeu se poursuivait. A une minute de la fin du match, le LOU s’est tout compte fait sauvé en reprenant l’avantage sur un essai de quarante mètres conclu par Baptiste Couilloud.

Blessure au mollet pour Henry Chavancy

Double peine pour le Racing 92, de plus en plus distancé au classement (10ème ndlr), qui, outre la défaite dans les derniers instants, a perdu Henry Chavancy. Remis d’une blessure à l’épaule il y a trois mois après une longue période d’arrêt, le centre francilien est sorti au cours du premier quart d’heure de jeu et souffrirait d’une déchirure musculaire du mollet.

Rayane Beyly

Source de l’image en vignette: LOU Rugby Facebook

Leave a Comment